Odoo image and text block

Pourquoi les BIOFILMS sont-ils une menace?

jusqu'à 

  99%  

des bactéries 

existent sous forme de Biofilm

Bactérie et biofilm

LES BIOFILMS qui arrivent à MATURité CONTAMINENT CONTINUELLEMENT LEUR ENVIRONNEMENT EN LIBÉRANT DES MICRO-ORGANISMES DE MANIÈRE ALÉATOIRE  

 

Odoo CMS - a big picture



 

LA RÉSISTANCE ANTIMICROBIENNE DEMEURE MÊME LORSQUE LES CELLULES SONT LIBÉRÉES DU BIOFILMS.

Dans l'environnement hospitalier, les biofilms protègent des pathogènes tels que Staphylococcus aureus, Escherichia coli, Klebsiella spp. or Candida spp., etc.¹

Les biofilms sont des communautés polymicrobiennes hautement structurées et intégrées dans une matrice adhérant aux surfaces. Ils se composent principalement de polysaccharides, de protéines, d'ADN et de lipides.

 

La plupart des biofilms sont multi-espèces. même les microbes qui ne forment pas de biofilm peuvent être abrités dans un biofilm. 

(Y compris les bactéries multi-résistantes comme : SARM, CRE, Pseudomonas aeruginosa, Legionella spp., virus et champignons).²  

FRÉQUENCE

  • Les bactéries planctoniques peuvent commencer à former un biofilm en quelques minutes au contact de n'importe quelle interface.

  • 99% des bactéries existent sous forme de biofilm.³

  • Les biofilms sont omniprésents et se développent fréquemment sur des dispositifs médicaux (cathéters urinaires et intraveineux, endoscopes, lave endoscope, circuits de dialyse etc.) , endoscope washers, dialyse circuits etc.).¹,⁴

  • Les tests d'échantillonnage microbiologiques pour détecter les biofilms peuvent conduire à des résultats «faux négatifs» car les germes cachés dans les biofilms ne sont pas prélevés.

PROPRIÉTÉS ÉMERGENTES

  • Les biofilms ont des propriétés émergentes (imprévisibles à partir de l'étude de bactéries planctoniques libres). 

  • Coopération : Le transfert horizontal de gènes portant la résistance aux antibiotiques et la virulence est favorisé à l'intérieur des biofilms.

  • Survie: les biocides sont principalement testés contre les bactéries libres (planctoniques), et non contre les biofilms. Les propriétés structurelles et fonctionnelles de la matrice de biofilm augmentent les chances de survie des bactéries au contact des biocides.

  • Complexe : Les cellules des biofilms ont la capacité de se différencier. Continuellement remodelée, chaque espèce microbienne développe une composition matricielle spécifique.

LES BIOFILMS PERMETTENT AUX BACTÉRIES DE SURVIVRE DANS UN PLUS LARGE ÉVENTAIL DE CONDITIONS

  • Les bactéries du biofilm sont jusqu'à 1000 fois plus tolérantes aux biocides (désinfectants). 

  • La résistance aux antibiotiques est favorisée dans les biofilms par un mécanisme d'échange génétique entre cellules (transfert horizontal des gènes).

  • L'accumulation progressive conduit à la formation d'un biofilm résistant au fil du temps. Si l'action du détergent n'est pas efficace contre la matrice du biofilm, le biofilm bactérien peut résister à une désinfection de haut niveau.
                          

  • Les biofilms forment une barrière protectrice autour des micro-organismes infectieux. Les biofilms tolèrent des concentrations élevées d'agents anti-microbiens

Il est impossible de désinfecter ou même de stériliser un instrument mal nettoyé.¹⁰
La matrice de biofilm doit être éliminée par le processus de nettoyage. Si elle n'est pas éliminée, les microbes protégés par le biofilm résisteront même à la désinfection de haut niveau.
Les stratégies actuelles de décontamination des dispositifs médicaux supposent que les bactéries sont libres (planctoniques), alors que 99% des bactéries sont protégées par un biofilm. La plupart des biocides sont testés contre des bactéries libres (planctoniques), mais pas contre les biofilms.
Les matières inorganiques et organiques interfèrent avec l'efficacité et l'activité anti-microbienne des désinfectants et de la stérilisation.
En résumé, tous les processus de désinfection, qu'ils soient effectués manuellement ou par un laveur-désinfecteur, ne doivent être réalisés qu'après un nettoyage manuel approprié.